Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Journée du baiser



Vous souvenez-vous du «premier baiser» ou du «baiser le plus romantique»? Si vous aimez embrasser et souhaitez en savoir plus sur le baiser, sa signification et la Journée internationale du baiser, alors lisez nos informations ci-après. Cliquez sur les titres qui vous intéressent et savourez la lecture!

6 juillet: Journée internationale du baiser



Vous aimez les baisers? Alors allez-y! Car, le 6 juillet, c’est la journée internationale du baiser. Issue en 1990 de la journée nationale britannique du baiser, on l’instaura parce que l’on était d’avis que nombre de personnes avaient oublié le plaisir si simple qu’était le baiser en lui-même. Alors: let’s kiss! Et s’il fait beau, le festival des bisous pourra aussi être célébré dans le cadre d’une garden-party.

A propos des baisers: dans le dictionnaire des rêves, un baiser peut symboliser le désir d’être aimé, le besoin de sympathie, l’envie de rencontrer quelqu’un. Mais le baiser sur la bouche (et donc sur l’un des organes de la parole) peut aussi signifier que l’on souhaite discuter et se réconcilier avec la personne survenant dans le rêve. Dans la vie réelle, les baisers tendres, affectueux et passionnés sont un élixir de vie. Il n’est donc pas étonnant que dans le conte, la Belle au bois dormant ait été réveillée de son sommeil séculaire par le baiser d’un prince.

On ne peut pas faire livrer de baisers, mais des fleurs oui. Accéder à la boutique ICI.


Vers le haut

Sondage: baisers romantiques et foudroyants



Lorsque nous avons interrogé nos lectrices et lecteurs sur le plus romantique des baisers, nous avons constaté qu’un baiser peut être exactement ce que nous attendions: être romantique, laisser à bout de souffle, faire ressentir une force élémentaire. Mais lisez vous-mêmes:

«J’ai reçu mon premier baiser, qui était aussi le plus romantique, à l’âge de 17 ans par ma future épouse. C’était un vrai baiser de débutant, mais avec tout ce qu’il fallait: du tonnerre et des éclairs, un vrai de vrai, avec des étincelles … et merveilleusement doux en plus. Et il est resté gravé, bien qu’elle soit déjà morte il y a 15 ans.» 

Mais voici encore une réponse qui est tout simplement merveilleuse: «Le plus romantique, ce n’est pas le baiser en soi, mais le moment où les lèvres se touchent et que tu sens la chaleur des lèvres de ton partenaire. Ton nez touche délicatement le sien, les yeux commencent à se fermer … et tu sais déjà ce qui va se passer ensuite: que tu vas l’embrasser. Mais c'est chaque fois comme une renaissance. C’est comme si tu pouvais toucher le ciel du doigt. Tous les baisers peuvent être romantiques, l’un plus romantique que l’autre. L’astuce, c’est de retarder ce tout dernier instant. Ce sont des instants que l’on aimerait ne voir jamais finir.» Joli, non?

Les fleurs sont aussi romantiques. Accéder à la boutique ICI.


Vers le haut

Tout sur le baiser, le bisou, le poutou et autres bécots



Magie du début de l’été
Allez, soyez honnêtes: vous embrassez souvent? Oui sans doute. Bien entendu, pas toujours par amour, mais aussi par amitié, par affection, par habitude, par sympathie ou simplement comme ça. Nous vivons dans une culture du bisou-bisou et ils s’additionnent très vite. On se demande tout au plus si on doit commencer à droite ou à gauche et si on doit faire deux ou trois bises. Bon, pour la première question au moins, les scientifiques ont trouvé une réponse. On sait en effet que pour embrasser quelqu'un, deux tiers des individus penchent la tête vers la droite. Autres conclusions de la recherche en philématologie (la science du baiser): au cours de 70 ans de vie, nous passons en moyenne plus de 76 jours à faire des bises. D’autre part, le baiser érotique est considéré comme un indicateur permettant de savoir si le vis-à-vis pourrait être un partenaire pour la vie: si les transmetteurs chimiques concordent, c’est qu’apparemment les systèmes immunitaires de l’homme et de la femme s’accordent aussi et on se trouve sympathique. Sans compter qu’entre ceux qui s’embrassent, il se crée (dit la science) une communion psychique qui rend heureux. Les fleurs et les baisers ont donc vraiment là beaucoup en commun. Les deux rendent heureux, disent plus que bien des mots et sont des langages que tout le monde comprend.

Dites-le avec des fleurs! Pour voir nos suggestions, cliquez ICI.


Vers le haut

Pourquoi embrassait-on autrefois les lettres et même les serrures?



Kuss SonnenuntergangBurg TüreBuch Schloss Schlüssel
Un rêve exquis


Embrasser n’a rien de nouveau, même si on ne pouvait pas toujours être aussi libre qu'aujourd’hui. En effet, par exemple l’endroit où on embrassait la personne dépendait autrefois de la position sociale que l’on occupait par rapport à elle. Plus le statut de la personne donnant le baiser était inférieur, plus le baiser devait se faire loin du visage. Seules les personnes de même rang étaient autorisées à s’embrasser sur les joues ou sur la bouche. Si la personne à embrasser vous était supérieure de rang, on l’embrassait sur la main; si elle était d’un rang encore plus élevé, c’était sur le genou, et si c’était un tout-puissant, sur le pied. Parfois, on n’embrassait même que le sol ... voire la serrure. Au Moyen-Âge, par exemple, le vassal jurait fidélité à son suzerain par un baiser. Si le suzerain était absent pour cette occasion, on attendait du vassal qu’il embrasse le portail ou sa serrure (ce qui parfois était peut-être même plus agréable). Il existe à ce propos une merveilleuse anecdote sur la cour royale française au XVIe siècle. Pour ceux qui y fréquentaient les aristocrates, il était de coutume d’embrasser TOUTES les choses avant de les leur remettre, ce qu’apparemment, un page inexpérimenté ignorait. Lorsqu’il dut remettre une lettre à une princesse, le chef du protocole le pria de respecter l’usage en lui ordonnant: «embrasse-la». Et lui, sans hésiter, embrassa la princesse stupéfaite (mdr).

Accéder aux fleurs qui agissent comme des baisers ICI.


Vers le haut

Sondage: à propos des plus «terribles» premiers baisers



GeschwisterkussGeschwister
Hortensia (blu) avec cœur


«Comment était votre premier baiser?», avons-nous demandé à nos lecteurs dans une Newsletter. Les réponses ont été émouvantes, amusantes et insolites, et leur lecture nous a rappelé notre propre enfance. 

«Mon premier baiser m’a été donné par une personne que je n’embrasserai plus JAMAIS», nous a par exemple écrit quelqu’un. Ou: «Ououh, je préfère ne plus m’en souvenir. Il était horrible.» Plus d’un(e) s’est senti(e) mal à l’aise durant cette expérience. 

«Mon premier baiser, je l’ai reçu dans le corridor de l’école lorsque j’avais six ans.», a écrit un participant. «Cela m’a terriblement gêné parce qu’on disait en ce temps-là que les filles puaient!»
Il a aussi causé quelques incidents: «J’avais 5 ans. Et le garçon devait m’embrasser parce que nos mères le voulaient ainsi. Mais il m’a juste mordu dans la lèvre, ce qui m’a fait terriblement mal. Nous sommes malgré tout restés amis.»

Une autre fille a eu moins de chance: «J’ai reçu mon premier baiser dans un parc à Wädenswil, à côté d’une splendide fontaine. Mon petit amoureux était romantique et n’avait que de bonnes intentions. Mais ce baiser m’a tellement surprise que je l’ai poussé dans la fontaine. Depuis, il m’en veut!» Mais peut-être qu’il lira ces quelques lignes et qu’il pourra au moins en rire maintenant.

Des fleurs pour vos premières amours scolaires? Pour voir nos inspirations, cliquez ICI.


Vers le haut

Sondage: premières tentatives de baiser encourageantes




Nous avons tous débuté un jour en matière d’amour. Voici quelques réponses particulièrement ravissantes à notre enquête Newsletter concernant le premier baiser.
«J’ai reçu mon premier baiser en rentrant à la maison. A l’école, j’avais reçu un billet sur lequel il était écrit: Veux-tu sortir avec moi? J’ai bien sûr répondu par OUI.» Ou: «Lorsque j’étais en première, nous avons joué la pièce «Blanche-Neige et les sept nains». On m’a donné le rôle du prince, ce qui m’a permis d’embrasser Blanche-Neige pour la réveiller de son sommeil. Mon baiser a tellement plu à Blanche-Neige qu’elle me l’a régulièrement rendu.“ 
Ou: «Mon premier baiser, je l’ai reçu sur la place de l’Eglise d’un enfant de chœur en échange de ma sonnette de vélo. J’ai volontiers accepté ce troc, parce que c’était justement à cause de cet enfant de chœur que j’allais régulièrement à la messe.»
Mais nombreux sont aussi celles et ceux qui ont été déconcertés par le premier baiser. C’est en tout cas ce que révèle la réponse suivante: «J’ai reçu mon premier baiser tout près de mon école. Après cela, je voulais être sûr de l’avoir bien fait. J’ai alors demandé timidement comment c’était …!»
Eh bien, nous ne connaitrons jamais la réponse, mais les premières tentatives sont parfois vraiment difficiles.

Les baisers ne sont pas faits pour voyager, les fleurs si. Accéder à la boutique ICI.


Vers le haut

Des baisers du bout du nez ou des cils ...





Alors que nous utilisons nos lèvres pour embrasser, le baiser prend ailleurs une forme plus exotique. Les habitants de Myanmar, par exemple, se frottent mutuellement les joues quand ils veulent se faire un câlin, alors que les Inuits, les Samis, les Polynésiens et les Maori se touchent réciproquement le nez, en se reniflant pour ainsi dire. Par contre, ces peuples déposent leurs lèvres sur les endroits douloureux ... exactement comme nous soufflons sur une plaie pour qu’elle guérisse plus vite. 
Mais il y a encore plus original. Chez les Trobriandais, peuple de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les couples se mordillent mutuellement les cils, se tirent les cheveux et se mordent réciproquement la langue et la lèvre inférieure avec passion. 
Les Français affirment, certes, avoir inventé le baiser avec la langue ou baiser profond, qui s’appelle en anglais le «french kiss», mais les anthropologues pensent que le baiser pourrait être né en Inde. En effet, certains textes en sanscrit datant de 1500 avant J.-C. en parlent déjà. D’autre part, le recueil érotique du Kâma-Sûtra énumère plus de 30 variantes du baiser.

Des fleurs en attendant de s’embrasser? Pour voir ces fleurs-bisous, cliquez ICI.


Vers le haut

Un câlin en 34 langues pour son trésor!



Ein Schmatz für den Schatz in 34 Sprachen

Si votre grand amour ne peut pas être à vos côtés, vous pouvez aussi très bien lui envoyer un bisou, câlin et Cie dans l’une des langues suivantes:

Allemand: Kuss
Anglais: kiss
Autrichien: Busserl, Bussi
Bavarois: Pussl, Bussi
Bernois: Müntschi
Bosniaque: poljubac
Bulgare: zeluvka
Catalan: bes
Chinois: wĕn
Croate: poljubac
Danois: kys
Espagnol: beso
Estonien: suudlus
Finnois: suudelma
Frison: tút
Grec: fili
Hawaïen: honi
Hébreu: neshika
Hongrois: csòk, puszi
Islandais: koss
Italien: bacio
Japonais: seppun, kisu
Kurde: macik
Maori: kihi 
Néerlandais: kus, zoen
Perse: bus
Polonais: pocałunek
Portugais: beijo
Roumain: pupic
Russe: pozelúj
Slovène: poljub
Suédois: kyss
Turc: öpücük
Vénitien: baso

Nos séducteurs fleuris se trouvent ICI.


Vers le haut