MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

Histoire de Fleurop



Il y a 100 ans, offrir des fleurs sur de courtes ou de longues distances était un véritable défi. Fleurop s'en occupe aujourd'hui à la vitesse grand V dans le monde entier. L'histoire de ce service est captivante, et la Suisse y joue un rôle décisif régulièrement.

Etapes de l'histoire de l'entreprise Fleurop

Les fleurs donnent des «ailes» pour deux bonnes raisons

Le désir de pouvoir envoyer des fleurs dans d'autres villes ou même dans d'autres pays est né de la demande car toujours plus de personnes souhaitaient offrir des cadeaux à des amis ou à des proches qui habitaient «ailleurs». Quand ce n'était pas trop loin, les fleurs étaient parfois soigneusement emballées dans un carton, puis envoyées par la poste. Mais vu que les fleurs supportaient plutôt mal le trajet - surtout sur de longues distances - on se mit à envisager la possibilité de ne plus envoyer les fleurs au fleuriste sur place, mais de les commander directement chez lui. La deuxième raison est le développement de la télégraphie et de la téléphonie sans lesquelles ce souhait n'aurait pas pu être réalisé.


Vers le haut

1908: un Berlinois crée la première transmission florale

Au début du XXe siècle, des cerveaux ingénieux du secteur floral commencent à convaincre leurs collègues à adhérer à l'idée d'une transmission des ordres floraux. L'auteur de cette idée est le Berlinois Max Hübner qui a fondé la «Deutsche Blumenspenden-Vermittlung» en Allemagne en 1908 déjà. Son idée enthousiasme ses collègues puisque, la même année, 98 magasins adhèrent au système.


Vers le haut

1910: fondation du FTD par des Américains

Peu de temps après, les Américains s'intéressent eux aussi à cette idée. En 1910, ils fondent un service de transmission florale baptisé «Florists' Telegraph Delivery» abrégé FTD. En 1925, le FTD élargit ses prestations de service et propose aussi des transactions internationales sous le nom «Florist's Transworld Delivery».


Vers le haut

1914: création d'un logo d'entreprise mondialement connu aujourd'hui



Quelques années après sa fondation, le FTD américain choisit Mercure (désignation romaine du messager des dieux) apportant des fleurs comme insigne pour en faire le logo officiel de l'entreprise. Celui-ci est actuellement utilisé dans le monde entier et devrait être l'un des logos des plus connus entre-temps.

 


Vers le haut

1920: adhésion au FTD du lion britannique qui jette plus tard les bases d'Interflora

L'idée de commander des fleurs par télégraphe est reprise en Grande-Bretagne dans les années vingt du siècle dernier. A cette époque, un magasin de fleurs innovateur de Glasgow et une pépinière dans l'Essex demandent au FTD américain de les intégrer au système en tant qu'adhérents étrangers. Cette demande est acceptée et en 1923, le FTD compte déjà 17 magasins partenaires britanniques. Ce chiffre semble suffisant au FTD pour fonder, sous son égide, une unité britannique, la «British Unit», qui a été rebaptisée en «Interflora British Group» en 1953.


Vers le haut

1927: la Suisse est cofondatrice de Fleurop-Interflora Europe (Association)

Entre-temps, le même Max Hübner fondateur de la première transmission florale en 1908 à Berlin, se trouve à Zurich, à la Bahnhofstrasse. Tombé amoureux de la Zurichoise Klara Krämer, il l'épouse et gère avec elle le magasin de fleurs Krämer, qui existe encore aujourd'hui. C'est lui aussi qui s'engage pour l'extension de la transmission florale en Suisse et qui, finalement, en collaboration avec 3064 magasins de fleurs en Allemagne, Autriche, Suisse, Pays-Bas et Belgique, fonde en 1927 Fleurop (de flores Europae = fleurs d'Europe), active à l'échelle internationale, au Kursaal à Zurich. Max Hübner est élu à l'unanimité Président de Fleurop Europe. Le premier siège central est établi à Zurich.


Vers le haut

1946: fondation d'Interflora Inc., active dans le monde entier



Pour donner une impulsion aux activités commerciales après la Seconde Guerre Mondiale, Interflora Inc., active dans le monde entier, est fondée en 1946 à Copenhague. Elle nait de la fusion de Fleurop (pour l'Europe continentale), d'Interflora British Group (pour la Grande-Bretagne, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud) et du FTD (pour l'Amérique du Nord et du Sud et le Japon). Pour simplifier les opérations de paiement, on instaure une monnaie artificielle, appelée le «fleurin», d'abord basée sur le franc suisse, puis ajustée à l'euro en novembre 2003. De plus, le symbole de Mercure est repris comme logo à Copenhague lors de l'assemblée constitutive. Depuis, il est utilisé dans le monde entier. Le siège d'Interflora Inc. se trouve à Southfiled (Michigan, USA).


Vers le haut

1990: l'entreprise suisse Fleurop devient Fleurop-Interflora (Schweiz) AG

En 1990, la société nationale suisse se réorganise et modifie sa forme juridique: l'association devient une société anonyme.









Vers le haut

1996: Fleurop Suisse inaugure son webshop. Elle est la première entreprise de transmission florale suisse à proposer l'achat en ligne.

Dans les années 90 du siècle dernier, les boutiques virtuelles étaient plutôt rares. Mais Fleurop Suisse a su se montrer prévoyante. Par leur réserve vis-à-vis du commerce électronique, des transmetteurs floraux traditionnels aux Etats-Unis avaient en effet provoqué l'entrée de nouvelles entreprises sur ce marché. Ceci à leur détriment car les nouvelles entreprises profitent alors de la dynamique de croissance de l'e-commerce et reprennent finalement le leadership de tout le marché de la transmission florale aux Etats-Unis.

Fleurop Suisse veut éviter qu'il lui arrive la même chose. En 1996, elle est donc la première et la seule entreprise de transmission florale suisse à proposer une boutique en ligne. Mais la réalisation de ce projet est difficile, car en amont, il faut d'abord surmonter des obstacles internes comme celui de convaincre en premier lieu les magasins partenaires Fleurop en Suisse d'adopter ce nouveau canal de distribution, mais aussi les équiper d'ordinateurs et de logiciels. - Maintenant, le webshop est le canal de commercialisation le plus porteur pour Fleurop. Sur dix ordres Fleurop, en tout cas huit sont actuellement transmis par le biais d'Internet.


Vers le haut

2011: Fleurop inaugure son «Fleurop Shop» à Uster en tant que premier «laboratoire» au monde



Le Fleurop Shop à Uster a beaucoup fait parler de lui en Suisse et à l'étranger. Magasin de fleurs tout à fait normal d'une part, il est aussi - et avant tout - une plaque tournante pour le transfert et la transmission des savoirs et des connaissances. Bref: situé à Uster, le premier magasin du monde appartenant à Fleurop sert aujourd'hui de plateforme pour tester les nouveaux produits, perfectionner l'assortiment et ressentir sans détour les réactions des clients. Il examine et optimise aussi les concepts d'agencement des magasins, les activités de prospection et l'organisation de l'entreprise et de ses processus. Le Fleurop Shop à Uster peut donc être considéré comme une sorte de «laboratoire». Les partenaires Fleurop bénéficient directement de l'analyse des expériences faites au sein de ce magasin. L'«exercice» a été concluant. Entre-temps, non seulement les clientes et les clients, mais aussi de nombreux fleuristes se sont attachés au Fleurop Shop. Aussi en raison des ateliers régulièrement organisés à Uster qui sont devenus des événements phares pour les fleuristes partenaires.


Vers le haut