Histoire de Fleurop

Que se passait-il si, il y a 100 ans, vous vouliez offrir des fleurs à quelqu'un à Berlin ou à New York? C'était compliqué... jusqu'à ce que d'habiles fleuristes «inventaient» l’entreprise de transmission florale Fleurop. Aujourd'hui, offrir des fleurs est rapide et facile, et cela dans tout le monde.
Deux bonnes raisons de «mettre des ailes» aux fleurs
Pourquoi a-t-on cherché un moyen d'envoyer des fleurs à d'autres villes ou même à d'autres pays?

Tout simplement parce qu'il y avait de plus en plus de personnes dont les amis ou les parents ne vivaient pas si près qu'ils auraient pu leur remettre les fleurs personnellement.
On aurait pu les mettre dans une boîte et les envoyer par courrier. Mais comme les fleurs ne survivaient pas nécessairement à de longs voyages, les gens ont commencé à penser à envoyer simplement la commande au fleuriste du lieu de livraison.

Heureusement, la télégraphie et la téléphonie se sont développées à cette époque.
1908 un Berlinois crée la première transmission florale
Au début du XXe siècle, des cerveaux ingénieux du secteur floral commencent à convaincre leurs collègues à adhérer à l'idée d'une transmission des ordres floraux.

L'auteur de cette idée est le Berlinois Max Hübner qui a fondé la «Deutsche Blumenspenden-Vermittlung» en Allemagne en 1908 déjà. Son idée enthousiasme ses collègues puisque, la même année, 98 magasins adhèrent au système.
1910 les Américains fondent le FTD
Peu de temps après, les Américains s'intéressent eux aussi à cette idée. En 1910, ils fondent un service de transmission florale baptisé «Florists' Telegraph Delivery» abrégé FTD.

En 1925, le FTD élargit ses prestations de service et propose aussi des transactions internationales sous le nom «Florist's Transworld Delivery».
1914, création d'un logo d'entreprise mondialement connu aujourd'hui
Quelques années après sa fondation, le FTD américain choisit Mercure (désignation romaine du messager des dieux) apportant des fleurs comme insigne pour en faire le logo officiel de l'entreprise.

Celui-ci est actuellement utilisé - même s'il a été quelque peu modernisé - dans le monde entier et devrait être l'un des logos des plus connus entre-temps.
1920, adhésion au FTD du lion britannique qui jette plus tard les bases d'Interflora
L'idée de commander des fleurs par télégraphe est reprise en Grande-Bretagne dans les années vingt du siècle dernier. A cette époque, un magasin de fleurs innovateur de Glasgow et une pépinière dans l'Essex demandent au FTD américain de les intégrer au système en tant qu'adhérents étrangers.

Cette demande est acceptée et en 1923, le FTD compte déjà 17 magasins partenaires britanniques. Ce chiffre semble suffisant au FTD pour fonder, sous son égide, une unité britannique, la «British Unit», qui a été rebaptisée en «Interflora British Group» en 1953.
1927, la Suisse est cofondatrice de Fleurop-Interflora Europe (Association)
Entre-temps, le même Max Hübner fondateur de la première transmission florale en 1908 à Berlin, se trouve à Zurich.

Tombé amoureux de la Zurichoise Klara Krämer, il l'épouse et gère avec elle le magasin de fleurs Krämer, qui existe encore aujourd'hui. C'est lui aussi qui s'engage pour l'extension de la transmission florale en Suisse.
Finalement, en collaboration avec 3064 magasins de fleurs en Allemagne, Autriche, Suisse, Pays-Bas et Belgique, il fonde en 1927 Fleurop (de flores Europae = fleurs d'Europe), active à l'échelle internationale, au Kursaal à Zurich.

Max Hübner est élu à l'unanimité Président de Fleurop Europe. Le premier siège central est établi à Zurich.
1946, fondation d'Interflora Inc., active dans le monde entier
Pour donner une impulsion aux activités commerciales après la Seconde Guerre Mondiale, Interflora Inc., active dans le monde entier, est fondée en 1946 à Copenhague.

Elle nait de la fusion de Fleurop (pour l'Europe continentale), d'Interflora British Group (pour la Grande-Bretagne, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud) et du FTD (pour l'Amérique du Nord et du Sud et le Japon).
Pour simplifier les opérations de paiement, on instaure une monnaie artificielle, appelée le «fleurin», d'abord basée sur le franc suisse, puis ajustée à l'euro en novembre 2003. De plus, le symbole de Mercure est repris comme logo à Copenhague lors de l'assemblée constitutive.

Depuis, il est utilisé dans le monde entier, bien que sous une forme graphique légèrement modifiée. Le siège d'Interflora Inc. se trouve à Southfiled (Michigan, USA).
1990, l'entreprise suisse Fleurop devient Fleurop-Interflora (Schweiz) AG
En 1990, la société nationale suisse se réorganise et modifie sa forme juridique: l'association devient une société anonyme.
1996 Fleurop Suisse est la première entreprise de transmission florale suisse à ouvrir une boutique en ligne
Dans les années 90 du siècle dernier, les boutiques virtuelles étaient plutôt rares car on ne savait pas comment elles allaient se développer. C'est pourquoi de nombreuses entreprises ont hésité. Parfois avec des conséquences graves.

Aux États-Unis, par exemple des transmetteurs floraux traditionnels, avec leur scepticisme à l'égard du commerce électronique, ont incité des concurrents plus agressifs à entrer sur ce marché. Ceux-ci ont profité de la dynamique de croissance de ce canal de distribution et ont finalement pris le leadership de tout le marché de la transmission florale aux Etats-Unis.
Fleurop Suisse veut éviter qu'il lui arrive la même chose. En 1996, elle est donc la première et la seule entreprise de transmission florale suisse à proposer une boutique en ligne.

Mais la réalisation de ce projet est difficile, car en amont, il faut d'abord surmonter des obstacles internes comme celui de convaincre en premier lieu les magasins partenaires Fleurop en Suisse d'adopter ce nouveau canal de distribution, mais aussi les équiper d'ordinateurs et de logiciels. Maintenant, le webshop est le canal de commercialisation le plus porteur pour Fleurop. Sur dix ordres Fleurop, en tout cas presque neuf sont actuellement transmis par le biais d'Internet.
2011, Fleurop inaugure son premier magasin phare au monde à Uster
Celui-ci offre tous les services Fleurop et vend tous les articles supplémentaires. Il a également pour mission de tester les produits et services de Fleurop et du commerce floristique en tant que «laboratoire», de les améliorer si nécessaire et d'obtenir des réponses à des questions importantes.

Fleurop rend les connaissances acquises accessibles à ses magasins partenaires. Entretemps, le magasin phare sous le nom de «The BLOOMERY» est situé dans le centre commercial Glatt à Wallisellen.
2014 Fleurop fonde un Club Clients et crée un site web pour les clients professionnels
Le Club Clients MyFleurop intègre les partenaires Fleurop: que les clients commandent directement auprès de Fleurop par Internet ou par téléphone ou auprès d’un partenaire Fleurop, ils profitent toujours des avantages du Club Clients et collectent des points lors de chaque commande.

En outre, les clients professionnels disposent désormais d'une boutique en ligne spéciale offrant de nombreux avantages, tels que des conseils personnalisés, des rabais pour les entreprises et des factures sur mesure.
2015, premiers partages pour Fleurop sur les médias sociaux
Le projet «Social Media» est lancé pour permettre aux utilisateurs de suivre Fleurop sur les canaux de communication les plus dynamiques afin de découvrir les dernières tendances et des conseils déco passionnants. Depuis, Facebook, Instagram et Twitter font partie des canaux de communication quotidiens.

Durant la même année, le spot Fleurop «anniversaire de mariage» remporte le prix du meilleur spot TV suisse de tous les temps (vote Publisuisse).
2016 Fleurop Suisse et Fleurop Autriche unissent leurs forces
Fleurop Suisse et Fleurop Autriche décident de collaborer et fondent la société Fleurop-Interflora Austria GmbH dont le siège est à Vienne.

Motif: le marché suisse est saturé, en Autriche on voit un grand potentiel de croissance. Comme la Suisse investit constamment beaucoup de travail et de capital dans les dernières technologies et des mesures de marketing efficaces, une approche commune permet de créer un accord gagnant-gagnant.
2017, modernisation du logo
L’entreprise de transmission florale de renommée internationale a modernisé son logo.

Ce changement s'inscrit dans le cadre d'une décision du groupe international Interflora-Fleurop visant à uniformiser la présence mondiale de ses entreprises nationales et à donner ainsi à la marque une expression mondiale plus forte.
2018 Fleurop crée une marque pour les hommes et un site web particulier pour les jeunes
La marque indépendante «Männerpflanze» voit le jour. Grâce à ses plantes faciles d’entretien, sa présentation attrayante et à l’idée qui se cache derrière, elle révolutionne le marché des cadeaux destinés aux hommes. Entretemps, les «gars verts» ont pris d'assaut la Suisse.

Avec Fleurop Young, en revanche, les jeunes consommateurs accèdent à un site web particulier qui leur propose une sélection de produits adaptés à leurs exigences sur Fleurop.ch. Comme de nombreux collaborateurs de Fleurop font partie de ce groupe cible, ils participent aux processus de décision et conçoivent aussi une partie des produits.
2019 Fleurop lance Fleurop-Home, une boutique en ligne pour l'usage personnel
Alors que Fleurop.ch se positionne sur le marché des cadeaux, Fleurop-Home s'adresse aux consommateurs qui souhaitent commander pour eux-mêmes des fleurs, des plantes, des articles de déco, des accessoires ou des articles de luxe tels que du vin, du prosecco, des friandises et bien d'autres choses encore.

Les commandes sont passées en ligne, la livraison est effectuée 1 à 3 jours plus tard par courrier.