MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

Orchidées : nobles et exceptionnelles

Vous aimeriez en savoir plus sur les orchidées, les chasseurs d'orchidées, les contrebandiers, les orchidées fantômes, les abeilles euglossines friandes de parfums et bien d'autres choses encore? Cliquez sur les titres qui vous intéressent et savourez la lecture!

Il y a un peu plus de 100 ans, une orchidée coûtait autant que 15 Mercedes



Les orchidées nous fascinent depuis plus de 2500 ans. Selon des récits anciens, on les cultivait déjà en Chine en l'an 500 avant J.-C. alors qu'elles ne firent leur apparition qu'au XVIIe siècle chez nous. Mais au XIXe siècle, elles étaient déjà devenues des objets de prestige. A cette époque, cette plante fascinante «enfiévra» le monde et de riches collectionneurs furent prêts à payer des sommes considérables pour obtenir de splendides spécimens et des espèces nouvellement découvertes. La conséquence en fut une surenchère absurde des prix: en 1903, une orchidée portant le joli nom d'«Étoile de Colombie» fut même vendue par Sotheby's pour près de 60 000 marks en or (par comparaison: une Mercedes ne coûtait alors même pas 4 000 marks en or). Vers la fin du XXe siècle, les collectionneurs s'intéressèrent davantage au clonage et au croisement nouvellement découverts d'orchidées. Malgré cela, on compta encore des «accros» jusque dans les années 1990. Il paraît qu'à Manhattan, un couple cultivait des orchidées dans deux serres installées sur le toit de leur maison et que ces deux passionnés ne partaient jamais ensemble en vacances pour ne pas devoir confier leurs orchidées à des mains étrangères. On raconte aussi que la passion pour les orchidées a fait voler en éclats les deux mariages d'un riche entrepreneur japonais qui partit finalement en préretraite pour se consacrer exclusivement à ses orchidées.



















Vous trouverez des conseils de soin pour les orchidées ICI.

Pour reconnaître les signes d'erreur de soins chez les orchidées : ICI.

Nos orchidées sont ravissantes. Pour vous rendre à la boutique: ICI.

 


Vers le haut

Interdiction aux femmes de posséder des orchidées


Les orchidées poussent de différentes manières: sur d'autres plantes, au sol ainsi que sur les rochers ou les pierres. Véritables championnes de la survie, elles arrivent à pousser pratiquement partout sur notre planète. Les orchidées sont toutefois particulièrement nombreuses dans les forêts tropicales. Elles sont épiphytes, c'est-à-dire qu'elles vivent dans les cimes des arbres pour être plus proches de la lumière que ce ne serait le cas si elles poussaient au sol. Les orchidées ne sont pas des parasites car elles tirent leur nourriture en partie de l'air dont elles extraient l'humidité à l'aide de leurs racines aériennes, et en partie de composants morts (p. ex. petits morceaux d'écorce, feuillage) issus de l'arbre support dont elles tirent des nutriments.

Le nom «orchidée» vient du grec «orchis» qui signifie testicule. C'est ainsi que le Grec Théophraste nomma les orchis, que l'on trouve aussi chez nous, en raison des deux tubercules rappelant les parties génitales masculines. Ce nom fut repris pour toute la famille botanique au milieu du XVIIIe siècle. Les tubercules de l'orchidée eurent longtemps la réputation d'améliorer les performances sexuelles et d'être érotiques. C'est la raison pour laquelle les femmes n'avaient pas le droit de posséder des orchidées à l'époque victorienne (smile).





Décorations avec des orchidées. Lisez nos conseils ICI.

Nos orchidées sont aussi «autorisées» aux femmes. Cliquez ICI.

 


Vers le haut

A propos des chasseurs d'orchidées, des contrebandiers et des orchidées fantômes


La ruée vers les orchidées commença lorsque William Cattley, collectionneur britannique d'orchidées, réussit à faire refleurir une orchidée en provenance du Brésil, qui fut appelée plus tard Cattleya labiata. Avec ses labelles aux couleurs somptueuses, elle fit une si grande sensation qu'elle aiguisa l'appétit des collectionneurs et déclencha la fièvre de l'orchidée. Très vite, des sociétés de commerce furent créées. Dans les coins les plus reclus de la planète, elles envoyèrent des soi-disant chasseurs d'orchidées qui arrachèrent des arbres toute plante colorée et ressemblant à une orchidée. Mais ces expéditions n'étaient pas sans risques. Diverses sources ont en effet relaté un voyage duquel un seul des huit chasseurs de plantes était revenu vivant. Grâce à la Convention de Washington de 1973 sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, de nombreuses espèces d'orchidées ont heureusement été mises sous protection. Mais cela ne signifie malheureusement pas que les règles soient toujours respectées. En 1993, un certain John Laroche fut notamment attrapé avec quatre sacs remplis d'orchidées en sortant du parc des Everglades. Parmi les plantes récoltées on trouva aussi des orchidées fantômes très rares et donc protégées. C'est bien dommage d'en arriver là, car d'immenses plantages d'orchidées veillent aujourd'hui à ce que des orchidées de toute beauté, avec une infinie diversité de formes, de tailles et de couleurs, soient disponibles en tout temps et de manière tout à fait légale.

Pour vous rendre à notre boutique d'orchidées, cliquez ICI.

 


Vers le haut

Orchidées astucieuses et splendides abeilles euglossines friandes de parfums


Les orchidées sont pleines d'astuces pour se faire polliniser. Pour attirer le mâle de l'abeille sauvage par exemple, certaines orchidées produisent un parfum identique à l'odeur que dégage la phéromone sexuelle de la femelle en période de reproduction. Dérouté, l'euglossine mâle essaie alors de s'accoupler avec l'orchidée et la pollinise. D'autres orchidées font croire aux guêpes qu'elles renferment une proie. Lorsqu'une guêpe enfonce sa tête dans la proie perçue comme telle, elle effectue elle aussi la pollinisation. Mais pas toutes les orchidées sont trompeuses. Il existe aussi des espèces qui récompensent leurs pollinisateurs avec des parfums. Les abeilles euglossines en sont particulièrement friandes. Cependant, seuls les mâles ont l'étonnante particularité de collecter des substances odorantes, mais ils ne le font pas au hasard. Eux aussi ont leurs préférences. Ainsi, l'euglossine mâle parcoure longuement les forêts à la recherche d'orchidées bien précises qu'il pollinise. Le parfum fabriqué par l'orchidée pour l'attirer est aussi une récompense pour lui, ce qui est assez exceptionnel. Grâce aux poches spéciales situées sur ses pattes arrière, l'euglossine mâle peut aussi collecter ces senteurs (huiles volatiles) et les utiliser ensuite pour communiquer avec les femelles.






Fou ou folle d'orchidées? Pour vous rendre à la boutique, cliquez ICI.

 


Vers le haut

Notes d'orchidées: captées au bon moment



Si, après avoir plongé votre nez au cœur d'une fleur d'orchidée, vous avez constaté, avec regret, qu'elle n'a aucun parfum, et bien il n'en n'est pas tout à fait ainsi. Il se pourrait que vous l'ayez humée au mauvais moment. Il faut savoir que les orchidées ont parfaitement adapté leur parfum à leurs pollinisateurs: elles ne sentent en effet que lorsqu'ils sont en vol … ou disons plutôt: aux heures où ces pollinisateurs seraient en quête de parfums dans la nature. Vu que les orchidées attirent bien du monde allant des mouches aux colibris en passant par les papillons, les périodes durant lesquelles les fleurs dégagent un parfum varient d'une espèce à l'autre. Certaines orchidées ne sentent que l'après-midi, d'autres uniquement pendant la nuit et quelques-unes ne dégagent un parfum que le matin ou à un autre moment de la journée.


 L'odeur même dépend bien sûr de la variété d'orchidée, respectivement des espèces utilisées pour le croisement. Certaines orchidées ont un parfum intense et d'autres ne produisent que des notes très subtiles. Quelques-unes ont aussi des fleurs absolument inodores. Les orchidées ne se distinguent d'ailleurs pas seulement par l'intensité de leurs fragrances, mais aussi par la grande variété des notes produites pouvant être douceâtres ou citronnées. Il arrive aussi qu'elles aient une odeur de moisi … on trouve vraiment de tout. Il n'est donc pas étonnant que des parfumeurs renommés comme Yves Rocher ou Escada s'en servent.

Découvrez nos coffrets cadeaux orchidées ICI.



 

 


Vers le haut

La fable de l'orchidée vanille



Une histoire émouvante circule sur l'origine de l'orchidée vanilla planifolia. Permettez-nous de vous la raconter: il était une fois un roi puissant qui régnait sur le royaume des Totonaques. Lui et son épouse avaient une fille si belle qu'ils ne supportaient pas l'idée de devoir la marier un jour avec le commun des mortels. C'est pourquoi la princesse devait consacrer sa vie aux dieux. Lorsque la princesse apporta pour la première fois des fleurs au temple, elle fut observée par un jeune prince qui tomba éperdument amoureux d'elle. Tous les deux décidèrent donc de s'enfuir ensemble. Mais lorsqu'ils voulurent fuir, un monstre abominable sauta d'un rocher et les tua tous les deux. La légende raconte que quelques jours plus tard, un buisson se mit à pousser à l'endroit où le sang avait coulé. Une petite plante grimpante sortit ensuite de terre et entoura les branches du buisson comme dans une étreinte. Finalement, des orchidées vert jaune sortirent des lianes vert émeraude. Lorsque les orchidées fanèrent, de longues gousses poussèrent en répandant un parfum plus envoûtant que le meilleur encens d'offrande aux dieux: de la vanille!

















Découvrez nos coffrets cadeaux orchidées ICI.

 


Vers le haut

Où il est question d'un souverain aztèque accro à la vanille


Les Aztèques savouraient souvent la vanille en liaison avec du cacao parce qu'elle en améliorait le goût amer prononcé. On raconte en tout cas que Moctezuma II en aurait bu cinquante (!) tasses par jour d'un mélange de cacao et de vanille et que le premier Européen qui l'aurait goûté, aurait été son «invité» Hernán Cortés. Mais qu'importe: avec la colonisation de l'Amérique centrale au XVIe siècle, les navires de commerce rapportèrent cette précieuse épice en Europe, mais pas la plante. Son exportation était punie de peine de mort. C'est ainsi que les Espagnols purent conserver leur monopole commercial durant près de 300 ans. Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que des petites plantes arrivèrent mystérieusement à Java et à La Réunion, mais elles ne formèrent pas de gousses. En 1837, le botaniste belge Charles Morren découvrit qu'il leur manquait certaines espèces de colibris et d'abeilles qui, au Mexique, assuraient la pollinisation. Il réussit pour la première fois à effectuer une pollinisation artificielle dans une serre. A partir de là, on procéda de cette façon et les fleurs furent fécondées à la main. On vit alors pousser les premières gousses de vanille en dehors du Mexique - et le monopole des Espagnols fut rompu.





Vous trouverez des conseils de soin pour les orchidées ICI.

Décorations avec des orchidées. Lisez nos conseils ICI.

Vous trouverez aussi de mystérieuses orchidées ICI.

 


Vers le haut

Orchidées en Suisse: born to be wild


Saviez-vous qu'il existe des orchidées sauvages en Suisse? 75 espèces sont répertoriées et on les trouve pratiquement partout, en plaine comme en haute montagne. Les régions les plus riches en orchidées sont toutefois les zones calcaires des Préalpes et du Jura. A cause de l'exploitation et de la fertilisation intensive des surfaces agricoles et du recul des marais, elles sont plutôt rares sur le Plateau occidental. La forêt et les zones humides sont les lieux où on les trouvera le plus facilement. Contrairement à la plupart des orchidées tropicales, toutes nos espèces poussent au sol. Comme toutes les fleurs sauvages, elles ont de petites fleurs et sont plus discrètes que leurs espèces cultivées auxquelles elles sont apparentées. Elles sont néanmoins tout aussi belles. Leurs couleurs vont du blanc au rouge lumineux en passant par le jaune clair, le rose tendre, le violet et le bleu foncé. Il est d'ailleurs fort probable que vous connaissiez déjà quelques-unes de ces orchidées sauvages. Par exemple le sabot de Vénus jaune pâle, la céphalanthère blanche ou presque rose, l'orchis violet ou jaune pastel, la nigritelle pourpre ou noire. Comme toutes les orchidées sauvages poussant en Suisse, elles sont protégées et leur avenir dépend donc de celles et ceux qui contribuent à sauvegarder la nature et sa diversité. Par conséquent: contentez-vous de les admirer et ne les cueillez surtout pas pour que vos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants puissent aussi avoir la chance de les voir.

Vous trouverez des conseils de soin pour les orchidées ICI.

Pour reconnaître les signes d'erreur de soins chez les orchidées, cliquez ICI.

Décorations avec des orchidées. Lisez nos conseils ICI.

Pour vous rendre à notre boutique d'orchidées, cliquez ICI.


Vers le haut