MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

Lys enchanteurs

Lilien

Les lys font partie des fleurs les plus appréciées. Envie d'en savoir plus sur la signification, l'histoire, les variétés, le parfum, les fans, la symbolique et les légendes? Cliquez sur les titres qui vous intéressent et savourez la lecture!

Les lys et leur histoire: les premiers fleurissaient il y a 12 millions d'années

Rote LilieGelbe LilieMadonnenlilien

Saviez-vous qu'il existe environ 110 espèces de lys et d'innombrables variétés? Ce n'est pas étonnant, car les lys sont très appréciés. Chez nous, ils font même partie des fleurs coupées les plus demandées. Ils comptent sans doute aussi parmi les fleurs les plus anciennes, puisque leur origine remonte à près de 12 millions d'années. Les premières espèces seraient apparues dans l'Himalaya, mais d'autres espèces se sont peu à peu établies sur tous les continents de l'hémisphère nord. Estimé dans de nombreuses cultures comme plante d'ornement en raison de sa beauté, le lys a aussi été utilisé comme symbole religieux. Sa répartition géographique principale se situe actuellement en Chine, suivie du Japon, de l'Amérique du Nord, de l'Europe et du Caucase. De nos jours encore, on utilise également le lys comme plante médicinale et comme denrée alimentaire, notamment en Asie. C'est le lys martagon (Lilium martagon) qui s'est le plus répandu. On le trouve aujourd'hui de la Chine à la Russie et jusque dans la péninsule ibérique. Ce n'est qu'au XXe siècle que les lys ont acquis une importance industrielle comme plantes cultivées et comme fleurs coupées.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

 


Vers le haut

Signification du terme «lys»

Rote LilienLilienPinke Lilien

Le terme «lys» est issu de «leírion» en grec ancien qui vient probablement d'un mot en égyptien ancien signifiant «fleur». Il est intéressant de constater que dans les langues chamito-sémitiques (ilili) ainsi qu'en euskara (lili) on utilise des termes apparentés pour dire «fleur». On ne peut que supposer pour quelle raison les Grecs ont dérivé le terme «lys» d'un mot en égyptien ancien pour parler de fleur. Mais il se pourrait bien que les Grecs de l'époque gréco-romaine aient connu le lys dans l'Egypte ancienne et qu'ils l'appelaient ainsi à cause de malentendus d'ordre linguistique. Il est toutefois certain que le mot «lys» est reconnaissable dans plusieurs langues: notamment en anglais (lily), catalan (lliri), espagnol (lirio), français (lys ou lis), italien (giglio) et romanche (gilgia).

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

 




Vers le haut

Symbolique: des lys pour les hommes et pour les dieux



De tout temps, les lys ont attiré les hommes pour des raisons très diverses. C'est la raison pour laquelle ils symbolisent aujourd'hui la lumière, l'amour, la fécondité et la féminité, mais incarnent aussi l'innocence, la pureté et la fragilité. Dans l'Egypte ancienne, par exemple, les lys étaient un symbole de fertilité et de renaissance en raison de leur grande propagation. Dans la Grèce antique, on en couronnait les mariées dans l'espoir qu'elles aient de nombreux enfants. Les Romains par contre aimaient leur senteur, c'est pourquoi ils remplissaient les coussins et les couvertures de pétales de lys. Et en Chine, on offrait un lys aux jeunes femmes pour leur mariage parce qu'il était censé être un «livreur de fils». Mais le monde des dieux ne pouvait pas non plus se passer de lys. La mythologie grecque, par exemple, dit que la déesse Héra, en allaitant le petit Héraclès, aurait fait tomber un peu de lait maternel sur la voute céleste, créant ainsi la Voie lactée. Quelques gouttes seraient aussi tombées sur la Terre, donnant naissance aux premiers lys. Aphrodite, déesse de l'Amour, aurait alors été si jalouse de la beauté parfaite de leurs fleurs que, par pure méchanceté, elle leur aurait implanté un énorme pistil jaune rappelant le phallus de l'âne. C'est du propre!



Accès au langage des fleurs ICI.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.


Vers le haut

Le lys de la Madone: sans pistil ni filets pour symboliser l'innocence

Weisse LilieWeisse LilieEngel Gabriel

Le lys blanc ou lys de la Madone (Lilium candidum) est une fleur au parfum épicé, qui fait partie des plus anciennes plantes ornementales cultivées, puisqu'il est déjà apparu en culture au milieu du troisième millénaire avant J.-C. Mentionné pour la première fois dans des textes égyptiens datant de 2500 avant J.-C., on en trouve aussi des reproductions sur des vases de Santorin (1500 avant J.-C.). Des bas-reliefs assyriens de Ninive montrent aussi cette espèce noble de lys, à cette époque symbole de pureté et d'innocence, de fierté et de noblesse. Jusqu'au Moyen-Age, les chrétiens l'associèrent au paganisme, mais furent ensuite subjugués par sa beauté. Ils reprirent donc eux aussi la symbolique de la pureté et de l'innocence. De nombreux saints et autres patriarches furent soudain représentés avec des lys, comme signe de leur vertu. Et dans les légendes chrétiennes, on rapporta que l'archange Gabriel aurait tenu dans sa main un lys blanc lorsqu'il apparut à Marie pour lui annoncer la naissance de Jésus. Pour souligner sa virginité, les lys de la Madone furent généralement représentés sans pistil ni filets. Finalement, cette espèce de lys devint la fleur de la Vierge ou fleur de la Madone par excellence, ce qui explique aussi son nom vernaculaire de «Lis de la Madone». Son nom botanique (Lilium candidum) lui a été donné en 1753 par le naturaliste Carl von Linné à partir de candidum, en latin «blanc brillant».

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

Erzengel GabrielLilien


Vers le haut

Les lys blancs et leur force symbolique

weisse Lilienweisse Lilienweisse Lilien

Les lys blancs sont extrêmement appréciés. D'une part pour servir de décoration stylée dans les intérieurs, mais d'autre part aussi pour marquer des transitions importantes de la vie comme des naissances, des mariages ou des décès. Cette grande palette d'utilisations repose sur la symbolique de la fleur, mais aussi sur celle de la couleur. Le lys symbolise la lumière, l'amour, la fécondité et la féminité, mais aussi l'innocence, la pureté et la fragilité. Le blanc, en revanche, symbolise la perfection, la sagesse, la vertu, l'empathie, l'amour de la vérité, le début et la fin. D'autre part, le blanc, c'est du lifestyle pur parce qu'il apporte une touche d'élégance et s'accorde avec les styles d'intérieurs les plus divers. A propos de lys blancs: le lys blanc de Casablanca ou lys oriental, au parfum capiteux, est une variété particulièrement populaire. Mais attention: elle ne convient pas auprès des lits de malades parce que la très forte senteur de ces fleurs n'est pas toujours bienvenue dans ces cas-là.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.




 


Vers le haut

Parfum: l'amour complètement fou du lys royal

KönigslilieKönigslilien

Avec le lys royal (Lilium regale), dont la hauteur peut atteindre jusqu'à 180 cm, il n'y a pas de demi-mesure: soit on s'en détourne, soit on succombe pour toujours à son élégance. Ceci s'explique par le parfum puissant, presque enivrant qu'exhalent ses grandes fleurs en trompettes, d'un blanc pur à cœur citronné, couleur pourpre à l'extérieur, le long du nerf central. L'écrivain britannique Beverley Nichols en était absolument enthousiasmé. La vue de ces fleurs le fascinait à tel point qu'il acheta la maison de campagne délabrée devant laquelle poussaient ces fleurs. Ses mots: «Leur beauté est tout simplement enivrante. Dès l'instant où je les ai vues, j'ai signé en pensée le contrat pour acheter la maison. La taille du bâtiment, les frais de réparation, sans parler des frais d'entretien - tous ces détails ennuyeux me semblèrent sans importance. Il fallait que je possède ces lys.» Ces lys royaux auraient même presque coûté la vie à l'explorateur Ernest Henry Wilson. Ce chasseur de plantes, qui s'est brillamment illustré parmi ses congénères, avait découvert le lys à l'état sauvage dans une région montagneuse inaccessible de la Chine occidentale. Revenu sur le site durant l'été 1910, il y fit déterrer plus de 6 000 bulbes par les membres de son expédition. Il fut alors victime d'un éboulement et gravement blessé. Il resta allongé au bord du ravin avec sa jambe écrasée et fit d'abord transporter en lieu sûr sa collecte botanique, avant de se laisser sauver lui-même.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

E.H. WilsonE.H. Wilson


Vers le haut

Le lys bulbifère: sortilège amoureux, antitaches de rousseur et succédané de café

Donnerblume, Brandlilie, Füürblueme oder - im bündnerischen Puschlav - Flur da San Giuan (Sankt Johannes-Blume)Donnerblume, Brandlilie, Füürblueme oder - im bündnerischen Puschlav - Flur da San Giuan (Sankt Johannes-Blume)

L'espèce de lys sauvage la plus répandue en Europe est le lys orangé (Lilium bulbiferum var. croceum). Il constitue une exception inodore parmi les nombreuses espèces de lys au parfum puissant. Il est fécondé par des papillons diurnes qui se posent sur l'un des pétales pour opérer. A la base de ces pétales se trouve ce qu'on appelle un nectaire. C'est là que le papillon introduit sa trompe pour parvenir jusqu'au nectar. Le lys bulbifère (Lilium bulbiferum var. bulbiferum) a fait naître des légendes passionnantes. En Suisse, par exemple, on croyait que cette fleur attirait les éclairs lorsqu'elle se trouvait dans la maison. Les bulbes de la fleur, en revanche, avaient une aura positive. C'est la raison pour laquelle on glissait les bulbilles croissant à l'aisselle des feuilles de la plante sous les poules en train de couver pour favoriser l'incubation. Si, d'autre part, des personnes les portaient sur elles, elles remportaient du succès auprès du sexe opposé. Sans oublier que les bulbes du lys bulbifère donnaient un bon succédané de café. Les pétales servaient à fabriquer une peinture de couleur rouge orangé, et on en produisait également un élixir de beauté réputé efficace contre les taches de rousseur. Le lys orangé (var. croceum) a encore d'autres noms dans la langue courante. Les noms vernaculaires en sont: lys safrané, lys orangé, lys faux safran, lys éclatant. Dans la vallée grisonne du Poschiavo, le lys est appelé «Flur da San Giuan» (fleur de la Saint-Jean) parce qu'elle est jetée dans les feux de la Saint-Jean le 24 juin pour se protéger des intempéries.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

Feuer-LilieLilium bulbiferum


Vers le haut

La mystérieuse vie nocturne du lys martagon



A côté du lys bulbifère, le lys martagon (lat. Lilium martagon) est l'une des espèces de lys indigènes les plus connues. C'est l'une des plus belles plantes de nos forêts locales et une plante de jardin vivace très appréciée pour sa robustesse (elle peut vivre plus de 50 ans). Sa pollinisation est impressionnante. Comme ses fleurs regardent vers le bas et n'offrent aucun espace aux insectes pour se poser, elle ne peut être pollinisée que par des insectes à longue trompe et capables de voler sur place. Ce sont par exemple les Sphinx (famille de papillons) qui vont de fleur en fleur en exécutant un vol stationnaire vibré et qui puisent le nectar au fond des corolles à l'aide de leur longue trompe. Ces papillons ne sont toutefois actifs qu'au crépuscule et la nuit. C'est ce qui explique que le lys martagon ne dégage pas de senteur attirante le jour et reste pratiquement «invisible» pour les autres insectes pollinisateurs. Quand les autres fleurs ferment leurs calices, alors seulement, le lys martagon sort de ses rêves diurnes et attire les papillons aux longues trompes par son parfum suave et capiteux.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

 


Vers le haut

Où il est question de faire de l'or avec des bulbes de lys martagon

TürkenbundTürkenbund, MehmetTürkenbund

Si le nom lys martagon ne vous dit rien, vous en connaissez peut-être d'autres comme Petit lys du calvaire, Lis de Sainte-Catherine, Racine d'Or, ou chez les Anglo-saxons «lys chapeau de Turc». Ces nombreux noms vernaculaires montrent combien ce lys est populaire. Il devrait le nom de «chapeau de Turc» à ses pétales recourbés qui font penser à cette forme de turban dont le sultan Mehmed Ier (1413-1421) lança la mode. Le nom botanique Lilium martagon associe le lys à Mars, le dieu de la guerre, car on disait que les bulbes apportaient la victoire à celui qui les portait sur lui pendant le combat. A propos de bulbes: ceux du lys martagon peuvent atteindre jusqu'à huit centimètres de diamètre et ils sont formés de nombreuses écailles jaune or. Les alchimistes, qui l'appelaient «racine d'or», tentèrent de s'en servir pour transformer du métal commun en or, ce qui rendit le lys martagon très célèbre. Il fut planté dans beaucoup de jardins comme plante ornementale et fit naître de nombreuses superstitions. En Suisse, par exemple, on suspendait les fleurs de ce lys pour se prémunir contre les maladies. On disait aussi du lys martagon qu'il possédait des forces antidémoniaques. Sans oublier qu'on en donnait à manger aux vaches parce qu'on croyait que le beurre aurait ensuite une très belle couleur jaune.

Vous trouverez des cadeaux fleuris avec des lys ICI.

 


Vers le haut