Les tulipes - en cuisine, un flop - en vase, le top

Que faisait un marchand quand des oignons inconnus lui étaient livrés au XVIe siècle? Il les a mangés, ce qui était une erreur. Parce que c'était des bulbes de tulipes.
Les premiers bulbes de tulipe ont été rôtis
Au XVIe siècle, la tulipe arriva en Europe, mettant les Européens, et surtout les Néerlandais, dans tous leurs états.

On raconte que les premiers oignons auraient été rôtis par erreur, car on croyait qu’il s’agissait d’oignons comestibles, mais comme ils n’étaient pas bons au goût, on jeta le reste sur le fumier où, un an plus tard, de très belles fleurs poussèrent.
La floraison et le déclin de la tulipe
On dépensa soudain des sommes d’argent inimaginables pour ces fleurs, jusqu’à la chute dramatique des prix, en 1637, qui fit perdre tous leurs biens à bon nombre de Néerlandais.

Malgré tout, le commerce des tulipes ne s’arrêta pas là aux Pays-Bas, puisque l’on prétend que le Roi Soleil, Louis XIV, fit importer encore quatre millions d’oignons de tulipes par an, même après le «vendredi noir d’Alkmaar». Le sultan turc Ahmed III en commanda lui aussi des milliers.
Les Suisses aiment encore les tulipes aujourd'hui
Et les Suisses? Ils adorent toujours autant les tulipes.

Cela est démontré non seulement par les nombreuses enquêtes, mais aussi par le fait que les tulipes se vendent le mieux en Suisse de janvier à avril.

Plus d'infos sur la fleur de printemps la plus populaire