Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Dahlias


On voit souvent des dahlias dans les magasins de fleurs. Grâce à leur diversité presque infinie de couleurs et de variétés ainsi que des tailles de 4 à 20 cm, ils sont si polyvalents que les fleuristes adorent les utiliser dans de superbes bouquets d’été ou d’automne ou dans des compositions romantiques.
Les dahlias sont aussi extrêmement décoratifs, ce qui explique leur popularité déjà établie auprès des consommateurs en été et automne.

De la casserole à l’habit de couronnement: les dahlias font carrière


 
Le hit de l’été

Les dahlias n'ont pas toujours été cultivés pour leur beauté. En effet, 200 ans avant J. C. ils étaient cultivés au Mexique pour leurs tubercules. Riches en amidon sous forme d’inuline, ils servaient de nourriture aux Indiens de l’époque. Leur jus était également utilisé à des fins médicales. Pour les Aztèques, cependant, les dahlias étaient pleins de symbolisme. Leurs pétales, du jaune orangé au rouge pourpre, semblaient en effet symboliser le soleil, qui était au cœur des croyances aztèques. Pas étonnant donc que l'empereur aztèque Moctezuma ait porté, dit-on, un habit brodé d’une énorme fleur de dahlia pour son couronnement.

Pas de couronnement en vue, mais tout de même envie de fleurs dignes d’un roi? La boutique se trouve ICI.








Vers le haut

Les Dahlias conquièrent les jardins


 
Le hit de l’été
Le hit de l’été avec prosecco Albino Armani DOC (75cl)

À cause du magnifique jeu de couleurs des dahlias les Aztèques les plantaient aussi dans leurs immenses jardins. Et par jardins, on n’entend pas seulement les jardins en terrasses déjà irrigués artificiellement à l’époque, mais aussi les jardins flottants. Appelés «chinampas», ceux-ci se trouvaient sur d'immenses radeaux faits de réseaux de branches de roseaux. La construction de ces jardins flottants était très complexe. On enfonçait d'abord des pieux en bois au fond de l’eau, dans les zones lacustres, puis on y fixait un réseau flottant de roseaux et on remplissait celui-ci de boue lacustre. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là qu'on y plantait de l'osier, mais aussi maïs, haricots, tomates, goyaves, avocats, patates douces, piments et fleurs – dont des dahlias. Aujourd’hui encore, les jardins flottants de Xochimilco font partie des attractions touristiques les plus célèbres du Mexique!

Souhaitez-vous de magnifiques taches de couleur en forme de dahlias? La boutique est ICI.







Vers le haut

Dahlia ou géorgine? Méli-mélo de noms ...


 
Perle florale Bianca avec prosecco Albino Armani DOC (75cl)

orsqu’au XVIe siècle, le conquistador espagnol Hernán Cortés s’émerveille devant les dahlias dans les prestigieux jardins des Aztèques, il est sans doute le premier Européen à voir ces fleurs. A cette époque, il en existe déjà d’innombrables variétés, mais étant donné que le Mexique compte en même temps toutes sortes de peuples indigènes possédant chacun leur propre langue, la fleur devient célèbre sous plus de 20 noms différents, ce qui n’a rien d’étonnant. On l’appelle, par exemple, chichipatli (médicament amère), cocotli (bulbe aquatique) ou encore coanenepilli (langue de vipère). Malgré cela, les dahlias somnolent tranquillement au Mexique, jusqu’à ce qu’un jour, le directeur du Jardin botanique de Mexico City ait l’idée d’envoyer des tubercules de dahlia au Jardin botanique de Madrid. C’est ce qu’il a probablement fait en 1789. 

Antonio Cavanilles, directeur du Jardin botanique de Madrid, plante le dahlia, le laisse fleurir et en 1791, il lui donne le nom de Dahlia pinnata en hommage au botaniste suédois Andreas Dahl. Malheureusement, cet évènement ne semble pas s’être ébruité, même dans les milieux spécialisés. C’est la seule façon d’expliquer pourquoi en 1792, un autre botaniste donne également le nom de «dahlia» en l’honneur de Dahl à une hamamélidacée originaire d’Afrique du Sud. Cette fois, un botaniste berlinois semble en avoir pris note. C’est pourquoi, il rebaptise le dahlia mexicain du nom de «georgia variabilis». 

C’est ainsi que «notre» dahlia a eu deux noms pendant de longues années: en Allemagne du Nord, en Scandinavie et en Europe de l’Est, on l’appelait presque toujours «géorgine», alors qu’en Allemagne du Sud, en France, en Angleterre, en Belgique et en Suisse, elle était connue sous le nom de «dahlia». De nos jours, le nom du genre botanique en vigueur est «dahlia».

Plutôt des dahlias que des géorgines en bouquet  – ou l’inverse? Cliquez ICI pour trouver les deux et une foule d’autres fleurs!

 


Vers le haut

Echange diamant contre dahlia!


 


Joie de vivre

Au commencement, en Europe, les tubercules de dahlia étaient destinés à la consommation, un peu comme les pommes de terre. Pourtant, leur goût déplaisait. C’est la raison pour laquelle le dahlia a ensuite fait carrière en tant que plante ornementale. Sa facilité de culture relative a permis aux horticulteurs d’obtenir, en très peu de temps, de nombreuses gammes de couleurs et de formes à partir des variétés d’origine. 

C’est surtout en France que les dahlias étaient appréciés. Au début, ils poussaient surtout dans les jardins de l'impératrice Joséphine de Beauharnais, épouse de Bonaparte, au château de Malmaison. 
Ceci eut pour avantage que l'intérêt porté à cette fleur exotique augmenta plus tôt et s’étendit aussi au reste de l'Europe. 
Au début, bien sûr, uniquement dans les milieux aisés, car pour avoir de nouvelles variétés de dahlias, on payait alors des sommes équivalentes à plusieurs années de salaire d'un simple travailleur. On raconte qu’en Angleterre un exemplaire de la variété «Yellow Defiance» aurait été vendu pour 200 livres et qu’en France, on aurait même échangé un dahlia contre un diamant. Mais l’histoire va plus loin. Vers 1830, on voit «fleurir» une véritable manie du dahlia et on en trouve dans un nombre toujours grandissant de jardins. Elle trouve même son chemin dans les jardins de fermes de l'époque ... et dans nos magasins de fleurs actuels.

Chez nous, vous ne devez pas payer en diamants les dahlias et les autres fleurs. Rendez-vous ICI à la boutique.


Vers le haut

Fromage frais aux fleurs de dahlias …


 
Magie de l’été
Happy Day avec coffret cadeau de miel

Hmmm …! Il est sûr que l’on parlera encore longtemps de vos talents culinaires après avoir dégusté un mets aussi exceptionnel. Du fromage frais associé à des fleurs de dahlias? Qui aurait cru qu’un tel mariage puisse être si délicieux. En voici la recette.

Ingrédients: 300 g de fromage frais (p. ex. séré, Cottage Cheese, fromage à la crème, Brousse du Rove, Burrata et Ricotta); ciboulette finement hachée; persil haché; 1 grosse fleur de dahlia (éliminer la partie amère et hacher finement les pétales); noisettes hachées ou sésame, selon le goût. – Mélanger les ingrédients, saler et poivrer à volonté. Tout simplement délicieux en entrée ou pour accompagner les pommes de terre en papillotes. 

Il ne manque maintenant plus qu’un bouquet à mettre en vase. Rendez-vous ICI à la boutique.


Vers le haut