Login

Pour vous connecter, veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquez sur Login.

Veuillez cliquer ici si vous avez oublié votre mot de passe.

MyFleurop - Vos avantages

MyFleurop est le Club Clients de Fleurop qui vous fait profiter d’avantages attrayants:

  • Inscription gratuite
  • Enregistrement simple par adresse e-mail
  • 50 points MyFleurop comme prime de lancement
  • Collecter des points MyFleurop sur tous les canaux de vente Fleurop
  • Commander des fleurs moins cher
  • Accès à des primes matérielles attrayantes
  • Evénements et offres spéciales surprenants
  • Enregistrement des adresses pour commander plus simplement et rapidement
  • Aucun événement important n’est plus oublié grâce au service de rappel
  • Compte de points clair et simple

Printemps magique



Détendez-vous en lisant nos informations captivantes sur le début du printemps, la journée du bonheur, l’équinoxe, les couleurs printanières et les coutumes joyeuses et originales en cliquant sur les titres qui vous intéressent. Bonne lecture!

Début du printemps: le printemps avance 40 km par jour




Charmante couronne de printemps (plantée)
La princesse des tulipes (vase incl.)
Envie de multiplier par trois la chance d’assister au premier jour du printemps? Vous avez en effet le choix car pour les météorologues, le printemps commence déjà le 1er mars. Pour les astronomes, et donc aussi dans le calendrier, le printemps commence le jour de l'équinoxe. Celui-ci a lieu lorsque le soleil – vu de la Terre – passe l'équateur céleste en direction du nord. Ceci se produit chaque année entre les 19 et 21 mars. Quant au printemps phénologique, celui-ci ne commence que lorsque la nature est prête à démarrer. Chez nous, c’est par exemple le cas dès la floraison des premiers perce-neige. Le printemps arrive le plus tôt dans le sud-ouest du Portugal, alors qu’il n’atteint la Finlande que vers la fin du mois de mai. Pour parcourir près de 3600 kilomètres, il lui faut environ 90 jours, ce qui signifie qu’il traverse l’Europe à une vitesse approximative de 40 kilomètres par jour. De plus, dans le calendrier on indique aujourd’hui le début astronomique du printemps. Mais dans le temps, le début officiel du printemps était le 21 mars. Il avait été fixé au concile de Nicée, en l’an 325 après J.-C. Initialement, ce concile avait été formé pour fixer la date de la fête de Pâques. Mais vu que celle-ci devait toujours être célébrée le premier dimanche après la première pleine lune suivant le début du printemps, il fallut d’abord fixer la date du début du printemps. Compris?



Les conseils de soin pour les tulipes, les narcisses et d’autres fleurs coupées se trouvent ICI.

Notre printemps a lieu chaque jour. Les fleurs de printemps se trouvent ICI. 


Vers le haut

La magie de l’équinoxe de printemps


Le paradis sur terre


Selon les astronomes, le printemps commence entre les 19 et 21 mars parce que l’équinoxe vernal aura lieu à ce moment-là. En cet instant presque magique, la durée du jour devient identique à celle de la nuit dans le monde entier Les astrologues ont découvert cela depuis longtemps et c’est pourquoi cette journée est devenue, dans de nombreuses cultures, le symbole de la fécondité, du renouvellement et de la renaissance. On la célébrait plein d’espoir et la vouait aux déesses du printemps et de la végétation. De plus, dans certains calendriers, cette date marquait le début de l’année. Mentionnons par ex. la fête de nouvel an et du printemps Nouruz (littéralement «nouvelle lumière»), encore célébrée de nos jours dans l’espace culturel iranien, qui a même été reconnue à l’échelle internationale sur décision des Nations Unies en 2010.

Offrez des fleurs à vos amis pour les rendre attentifs au début du printemps. La boutique se trouve ICI.


Vers le haut

Le 20 mars, nous chanterons «Oh Happy Day!»


Wiese mit BäumenHappy DayGummistiefel mit Blumen

Une corbeille pleine de jonquilles (planté)
Happy Day avec coccinelle en chocolat
Le 20 mars, c’est aussi la Journée internationale du bonheur. Elle a été créée par les Nations Unies parce que l’humanité entière aspire au bonheur. Nous souhaitons par exemple tous avoir la santé, des parents aimables, des amis fidèles, une vie épanouie et bien sûr aussi la paix et la liberté. Dans un pays comme la Suisse, où bien des choses sont possibles, nous oublions cependant parfois que la réalité est toute différente pour bien des personnes qui nous entourent. Nous pourrions donc profiter de cette journée du bonheur pour penser à tendre la main aux personnes défavorisées. D’après le World Happiness Report de l’ONU, les gens les plus heureux vivent au Danemark. La Suisse figure au second rang.

Les fleurs rendent aussi heureux. Pour vous rendre à la boutique, cliquez ICI.





Schmetterlinggelbe Blume


Vers le haut

Les Russes ont six saisons, les Sames (Lapons) en ont même huit


Jardinet enchanté
La magie du printemps

Certains peuples comptent plus que quatre saisons, par exemple les Russes qui appellent «Raspoutitsa» (saison des mauvaises routes) les périodes de pluie au printemps et en automne et les considèrent comme des saisons. Ils les appellent ainsi parce que les routes non goudronnées sont détrempées par la pluie et la boue et deviennent impraticables. Ce sont les Sames qui sont les plus précis avec leurs huit saisons. Elles ne désignent pas seulement le jeu d’alternance de la nature, elles mettent aussi l’accent sur la croissance des rennes. C’est ainsi que les Sames appellent le début du printemps le «temps du réveil» (les rennes quittent les pâturages d'hiver) et le printemps, le «temps du retour» (les femelles reviennent sur leurs lieux de résidence habituels pour mettre bas). Le début de l’été est considéré comme le «temps de la croissance», l’été comme le «temps de la réflexion» et la fin de l’été comme «le temps de la récolte». L’automne est connu sous le nom de «temps de l’entrain» (derniers travaux avant les premières neiges), le début de l’hiver comme le «temps de la randonnée» (les rennes rejoignent les pâturages d’hiver) et l’hiver comme le «temps des soins» (pendant cette saison, le troupeau a besoin de beaucoup d’aide et de soutien). Mais revenons en Suisse. Nous sommes maintenant au seuil du printemps et donc de cette saison prometteuse qui, selon une enquête, occupe une première place absolue pour la plupart d’entre nous: We love it!

Nos messages printaniers fleuris se trouvent ICI.


Vers le haut

«Holi», un spectacle merveilleux sur l’éveil du printemps




Joyeux bouquet de printemps
Couronne de printemps multicolore (plantée)
En Inde, lorsque l’on célèbre la Holi durant deux à dix jours, le printemps est de retour. Et vu que les Indiens se réjouissent eux aussi de la fin de l’hiver, cette fête des couleurs est un spectacle fantastique. Les participants se couvrent de pigments, se jettent des seaux d’eau colorée depuis les balcons et festoient joyeusement. Durant la première nuit du festival, un personnage en paille, appelé Holika, est brûlé. Il symbolise un démon mythique qui se lança dans les flammes en tenant l’enfant du roi dans ses bras pour le tuer. Mais le dieu indien Vishnu intervint. Les flammes épargnèrent l’enfant, mais Holika fût brûlée vive. La victoire du bien sur le mal (ou du printemps sur l’hiver) est encore célébrée aujourd’hui. On dit aussi que durant la Holi, il faudrait régler les anciennes querelles et faire la paix. Entre-temps, la fête des couleurs Holi est célébrée dans différents pays, même en Europe – mais là elle ressemble plutôt à un événement ludique et divertissant. 

Les fleurs de printemps séduisent par leurs couleurs. La boutique est ICI.




Vers le haut

Brûler des chaussettes, une coutume de printemps originale




Une corbeille pleine de printemps
Bouquet de printemps ensoleillé avec prosecco Albino Armani DOC (75cl)
A Zurich, on prend congé de l’hiver en brûlant le Böögg. A Eastport (Maryland), les propriétaires de bateaux brûlent leurs chaussettes au début du printemps. Pour la petite histoire: c’est au milieu des années 1970 que le navigateur Bob Turner décida de brûler démonstrativement ses chaussettes le premier jour du printemps pour marcher à nouveau pieds nus sur son bateau. Tous les ans, ce rituel fut renouvelé. Lorsqu’il devint propriétaire d’un chantier naval, il invita également ses collaborateurs et ses amis à le rejoindre dans cet acte symbolique destiné à chasser l’hiver. Cette coutume s’est ensuite rapidement répandue jusqu’à devenir une véritable fête très populaire. On y déguste des huitres avec de la bière en écoutant de la musique live. Sans oublier bien sûr les chaussettes qui se consument lentement sur les braises. 

L’hiver peut aussi être chassé avec des fleurs. La boutique se trouve ICI.





Vers le haut

Jaune? Selon Goethe, c’est la «couleur du cœur»




Bouquet de tulipes jaunes
Printemps naturel et merveilleux (arr. piqué)
Avez-vous déjà remarqué combien il y a de fleurs jaunes au printemps? Le jaune est vraiment très souvent représenté dans la nature, et ce pas seulement parce qu’il nous tarde de revoir cette couleur ensoleillée après l’austérité de l’hiver. Les insectes aussi y sont «accro», par exemple, les abeilles, les bourdons et les papillons. Et du fait que ces insectes sont importants pour la pollinisation des plantes sauvages et cultivées, la nature a sans doute fait en sorte qu’au printemps, ils se sentent attirés par leur couleur préférée et se mettent au travail. Mais nous aussi, nous y réagissons positivement. Le jaune en effet nous rend gais et enjoués, éveille en nous la joie de vivre, nous donne de la vitalité – bref, c’est un sacré lascar qui donne des ailes. D’autre part, selon le psychologue des couleurs Max Lüscher, le jaune incarne le changement, tandis que dans son Traité des couleurs, Goethe l’appelle «la couleur du cœur». Est-ce la raison pour laquelle le jaune symbolisait la promesse de la mariée dans l’ancienne symbolique allemande des couleurs? En tout cas, autrefois, nombreuses étaient les mariées qui portaient un voile jaune le jour de leur mariage.
Autrement dit, si vous voulez laisser parler votre cœur au printemps, si vous êtes en quête de soleil au cœur, d’un peu de stimulation ou d’un petit coup de pouce dynamique – avec des fleurs jaunes, vous êtes sûrs de faire le bon choix.



Pour connaître la signification des plus importantes couleurs, cliquez ICI.

Jaune joyeux, radieux ou riant? Pour voir nos propositions, cliquez ICI.


Vers le haut

Jaune safran – une couleur jadis réservée aux dieux et aux rois


Délicate pensée printanière

Lorsque nous entendons le mot «crocus», nous pensons automatiquement à cette plante si gaie à floraison printanière qui anime les prés dénudés en les parsemant de ses fleurs de différentes couleurs. Il existe pourtant d’autres variétés de crocus, et elles ne fleurissent pas seulement chez nous, mais aussi dans le reste de l’Europe, en Afrique du Nord et même en Orient. Par ex. le crocus sativus dont on extrait le safran des stigmates de la fleur. On l’utilise aujourd’hui en cuisine. Mais dans le temps, il servait aussi de colorant. Son nom est dérivé de l’expression arabe «za’farãn» (pour «sois jaune!») et ce jaune était le symbole de la lumière, de l’or et de l’amour. Aujourd’hui, le safran authentique se vend encore à prix d’or. Mais jadis, c’était vraiment un produit de luxe car pour en produire un kilo, 150'000 fleurs environ étaient nécessaires. D’autre part, la récolte se faisait uniquement à la main et le crocus safran ne fleurissait qu’une fois par an. La falsification du safran était donc punie de lourdes peines. Les vêtements des dieux et des rois étaient souvent jaune safran et les riches de la Rome Antique éparpillaient des filaments de safran sur leurs couches nuptiales ou les utilisaient dans leur bain. D’autre part, dans de nombreuses cultures, la coutume voulait que le voile de la mariée soit teint en jaune avec du safran. Le safran était également utilisé pour imiter les lettres d’or ou pour donner à l’étain et à l’argent l’aspect de l’or. Dans l’ancienne Chine, la couleur tirée du safran symbolisait la béatitude, la célébrité et la sagesse.




Pour connaître la signification des plus importantes couleurs, cliquez ICI.

Nos fleurs de printemps jaunes se trouvent ICI.


Vers le haut

Le réséda des teinturiers: colorant jaune et point de mire du jardin




Soleil printanier
Charmant panier printanier avec coffret cadeau de miel
Le safran étant horriblement cher pour teindre les étoffes, on utilisait souvent autrefois du «réséda jaunâtre» ou «gaude» (Reseda luteola) à la place. Grâce à son principe colorant jaune, aujourd’hui connu sous le nom de lutéoline, la gaude fut même longtemps une plante tinctoriale particulièrement appréciée. Les teinturiers professionnels comptaient en tout cas le jaune obtenu avec cette plante parmi les teintes nobles particulièrement lumineuses, pures et très solides. Les Egyptiens et les Romains de l’Antiquité connaissaient déjà cette plante et en utilisaient le colorant jaune. Les uns pour teindre les bandelettes des momies, les autres pour colorer les voiles des mariées ou les tuniques des vestales. Les premiers modes d’emploi sous forme écrite pour teindre avec de la gaude datent du VIIIe siècle et étaient destinés à des artisans d’Italie méridionale. Plus tard, elle fut cultivée sur de grandes surfaces au sud de l’Angleterre et en Allemagne. On a utilisé la gaude jusqu’au XXe siècle pour teindre la soie. Aujourd’hui, ce colorant a cédé pratiquement toute sa place aux teintures synthétiques. En revanche, on trouve de plus en plus souvent le réséda jaune dans les jardins. C’est une plante mellifère imposante à hautes hampes florales qui apporte une note généreuse à un jardin sauvage.


Pour connaître la signification des plus importantes couleurs, cliquez ICI.

Nos fleurs de printemps jaunes se trouvent ICI.


Vers le haut

Orange, couleur de la joie de vivre à l’état pur


Magie du printemps

Si le soleil et les gazouillis d’oiseaux ne vous ont pas encore tiré de votre hibernation, vous pouvez essayer avec des fleurs de couleur orange. C’est que l’orange a plus d’un tour dans son sac: sensuel et optimiste, il est la joie de vivre à l’état pur. Il accroît la confiance et l’ouverture d’esprit, met de bonne humeur, stimule l’appétit et nous aide à savourer pleinement l’instant présent. Les gens qui aiment l’orange sont considérés comme joyeux et sociables. Cette couleur est même utilisée en chromothérapie pour renforcer le système immunitaire et activer les défenses propres à l’organisme. Autrefois, on ne connaissait pas l’orange comme une couleur autonome. C’est la raison pour laquelle Goethe parlait encore de «rouge jaune», ce qui n’empêchait pas les gens de se servir de cette couleur. Dans la Chine ancienne, par exemple, elle symbolisait le changement, alors que le bouddhisme y voit la couleur de l’étape supérieure dans l’éveil spirituel des êtres humains.





 

A propos d’orange: le nom de cette couleur vient de l’agrume du même nom et le nom de ce fruit originaire de Chine remonte sans doute au mot dravidien «nãram». En sanscrit, il est devenu «nãranga», en arabe «al nãrandj» et en ancien provençal, le fruit s’appelait «auranja», d’où serait né le nom actuel de la couleur en français. 

Pour connaître la signification des plus importantes couleurs, cliquez ICI.

Retrouvez nos fleurs sensuelles et optimistes, pleines de joie de vivre ICI.


Vers le haut

Orange: autrefois fabriqué avec des fleurs, de l’urine de vache, des capsules séminales, des feuilles et du plomb


Le printemps est là! Avec gaufrettes Gottlieber Hüppen «Special Edition for Fleurop»


Pendant longtemps, ne connaissant pas l’orange en tant que couleur à part entière, on l’appela donc «rouge jaune». Malgré tout, des hommes issus des cultures les plus diverses mirent tous leurs efforts à fabriquer cette couleur. En Inde, par exemple, on utilisait les pétales de la carthame des teinturiers, qui permettait d’obtenir un orangé brunâtre. Ou bien on fabriquait un ton un peu plus intense, le «jaune indien», obtenu à partir de l’urine de vaches nourries avec des feuilles de mangue. Les autochtones d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, en revanche, utilisaient des capsules de roucou pour fabriquer de l’orange. Elles donnaient un magnifique orange lumineux que les hommes utilisaient pour la peinture rituelle de leurs corps. Les Egyptiens, les Grecs et les Romains furent les premiers à se servir du henné pour fabriquer de l’orange, un arbuste dont les feuilles donnent la poudre de henné. Le ton produit de cette manière, qui varie entre l’orange clair et l’acajou foncé, est utilisé non seulement pour teindre les cheveux, mais aussi les mains et les voûtes plantaires. Et il y a encore l’orange lumineux fabriqué pour la première fois par les Romains à partir du minium (rouge au plomb). Les Romains le mélangeaient au sable lors des combats de gladiateurs pour camoufler les traces de sang. Plus tard, il fut utilisé pour la peinture et, jusqu’à récemment, également comme antirouille. 





Pour connaître la signification des plus importantes couleurs, cliquez ICI.

Pour voir nos inspirations en orange, rendez-vous ICI.


Vers le haut